Jean Louis Mengue cité dans un détournement de plusieurs milliards de francs CFA

Jean-Louis-Beh-Mengue

Selon l’agence Ecofin, le rapport de la mission d’inspection du Contrôle Supérieur de l’Etat (CONSUPE) consécutif à des visites d’enquêtes à l’ART – l’autorité de régulation des télécommunications – entre Août 2013 et Avril 2014, révèlerait un préjudice financier de l’ordre de 20 407 056 773 FCA dans cette structure. Par ailleurs, le même rapport soutient que Jean Louis Menguet et l’ensemble de ces collaborateurs auraient indûment perçu les sommes de 1 026 493 885 FCFA au titre de divers avantages, sans compter 148 850 000 FCFA de dotations téléphonique et 213 462 479 FCFA de liqueur, vins et spiritueux injustifiables légalement. Dans la même façon, 18 administrateurs auraient bénéficié d’une prime spéciale de 1 173 729 955 FCFA. De lourdes fautes de gestion ont donc été requises contre Monsieur Menguet, le Directeur Général de cet organe de l’État

Hormis ces sommes d’argent détournées, il est aussi reproché au Directeur de l’ART, l’abandon des redevances à certains exploitants de réseaux de télécommunication et la minoration du montant de certaines pénalités concédées aux opérateurs de téléphonie mobile GSM.

Au total 69 irrégularités émaillent la gestion de l’Autorité depuis son entrée en service en 2000. Le CONSUPE déplore une insuffisance de contrôle du déploiement des réseaux de téléphonie mobile GSM au cours de la période 2000-2005 et une absence de vérification des chiffres d’affaires annuels déclarés par les opérateurs de téléphonie mobile.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s