TOGO: Le concepteur d’une imprimante 3D recherche des financements

wafate_site

Le jeune togolais, Afate Gnikou, croit avoir imaginé le moyen de fabriquer la première imprimante 3D «made in Africa». Très tendance actuellement à cause de son utilisation dans des domaines aussi divers que variés, l’imprimante 3D, souffre cependant d’une tare: son prix. C’est justement à ce niveau que trouverait tout le sens de la future grande invention d’Afate.

La W. Afate sa création (combinaison de WoeLab et de son prénom), se veut une imprimante 3D «prix cassé» fabriquée à partir de déchets électroniques abondants en Afrique et recyclables. Les vidéos du prototype circulent sur internet. Pour avoir les chances de voir son projet aboutir, il a eu la bonne idée de faire porter le projet par WoeLab, un incubateur togolais qui, selon le site d’information français zaman, a pu lever 4 000 euros via la plateforme Ulule .

Pour certains analystes, un tel projet de sa phase de conception jusqu’à sa disponibilité dans les chaines de distribution africaine, sous un nouveau design, devrait nécessiter environ 500 000 euros d’investissement et «une coopération chinoise». Où les trouver?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s