ORANGE: Une croissance de 7% dans la zone AMEA (Afrique et Moyen-Orient)

marc rennard
Marc Rennard, Vice Président Orange AMEA

Dans un communiqué officiel, le groupe français des télécommunications, Orange  annonce ce mardi, avoir «atteint les objectifs de 2014». On apprend également que le chiffre d’affaire consolidé est de 39, 445 milliards d’euros, en baisse de 2,5% comparé à celui de 2013 qui lui même avait enregistré un recul de 4,5% par rapport l’année précédente. L’amorti de cette réduction de chiffre d’affaires à été grandement possible grâce à la bonne santé de la zone AMEA.

En effet, selon M. Marc Rennard – Vice-Président d’Orange, la zone AMEA, dont il a la charge, aurait bondi de 7% quant à ses ventes en 2014. Une croissance liée au développement fulgurant de la data et du mobile money qui enregistre 12,6 millions de clients en Afrique et au Moyen-Orient. En attendant, la publication des résultats non consolidés, nul doute que le Sénégal et la Côte d’ivoire, les deux marchés phares d’Orange dans la zone AMEA aient contribué à cette importante réalisation.

Pour maintenir la qualité de service et ainsi stabiliser sa forte progression en Afrique et au Moyen-Orient, Orange a accru ses investissements de 22% en 2014. Le groupe compte investir dans l’innovation, en 2015, 1,9% du chiffre d’affaires consolidé. Un montant important dont une part, plus ou moins significative, servira certainement en Afrique, à implémenter la 4G dans plusieurs filiales.

Une réflexion sur “ ORANGE: Une croissance de 7% dans la zone AMEA (Afrique et Moyen-Orient) ”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s