Mali: Orange se met à dos ses clients internet

Nous assistons depuis quelques temps à une véritable bronca de nombreux clients d’Orange Mali sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels. Ces abonnés réunis sous le collectif « Mali100mega » ne sont pas content du service internet que leur offre leur opérateur et n’hésite pas à le comparer avec les autres filiales du groupe.

internet niger

Du 1er au 3 décembre dernier, des clients se disant frustrés depuis longtemps par les tarifs  excessifs d’Orange Mali, ont décidé de s’interdire de surfer pendant trois jours. Une sorte d' »immolation virtuelle » pour renforcer leur combat pour un internet plus rapide et moins cher dans leur pays. Ils, se sont les membres du collectif « Mali100Mega ». Ils dénoncent avec la force de leur clavier sur les réseaux sociaux et via des temps d’antenne sur les médias, la cherté de leur connexion et la faiblesse de leur débit internet. Pour eux Orange Mali est clairement, la cause du manque d’entrepreneuriat chez les jeunes.

Selon la presse locale en ligne, il faut 36 000 FCFA (55 euros) pour bénéficier d’un débit de 384 kb/s et près de 300 000 FCFA (450 euros) pour avoir une connexion d’1mb/s. orange mali coupure de presse.jpg

Orange Mali a été pourtant « le premier » opérateur ouest africain à lancer la 3G en juillet 2010. Une statistique à faire pâlir de jalousie les pays comme le Cap-Vert, le Ghana ou encore le Sénégal qui font office de champions de la région dans le classement de l’Union Internationale des télécommunications. On imagine par conséquent que la société devrait donc logiquement avoir amorti plus rapidement ses équipements 3G et donc proposer des tarifs plus intéressants que ses homologues de la région. Malheureusement, pour le collectif « Mali100mega », le premier serait devenu le dernier. Ce groupe a publié, à juste titre, une infographie (voir ci-dessous) qui a fait le tour de la toile.

tarifs orange mali.jpg

jusque là, Orange Mali, n’a pas donné suite aux revendications de ce collectif de consommateurs. La faible concurrence de Malitel pourrait expliquer ce état de fait. Si les majors de la téléphonie mobiles comme MTN, Airtel ou Tigo étaient présentes, la donne aurait certainement changé et le paysage de l’internet mobile haut débit aurait été plus reluisante pour les utilisateurs maliens qui se sentent floués.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s