Bénin: Le transfert d’argent mobile suspendu jusqu’au 19 mars, les populations grognent

Fait inédit. Le gouvernement du Bénin suspend du 17 au 19 mars 2016, tout transfert mobile money après une vive polémique née d’une rumeur persistante d’achats de conscience au premier tour des élections présidentielles. Une décision qui n’est pas sans conséquence pour les commerçants et les usagers de ce service dans le pays.

wp-1458259972006.jpg
Une affiche de transfert d’argent mobile chez un commerçant

Depuis hier aucun transfert ne peut s’opérer via MTN Money où Moov Money également connu sous l’ancien non Flooz à cause de la décision du gouvernement. C’est une situation de galère pour beaucoup. Car dans ce pays, le taux bancarisation est faible à cause des conditions d’ouverture et de tenue de compte jugées élitistes.

Le mobile money, abordable et surtout pratique pour les transferts d’argent à distance, s’est donc imposé peu à peu comme une alternative participant à l’inclusion financière au Bénin. Selon le site d’information AfriqueITNews à la fin de 2014, 0.2 % de la population adulte utilisaient activement les services bancaires. Laminatou, jeune étudiant, rencontré à l’université des sciences et technologies de Cotonou, s’étonne. «Est-ce que les politiques ont pris la mésure des conséquences économiques? Ce sont des milliards qui s’échangent chaque jour via nos téléphones».

Au marché Dantokpa, Zizi une commerçante très connue se plaint. «Depuis hier, mes revendeurs du nord ne peuvent pas me transférer de l’argent sur flooz. Ceux qui sont dans les grandes villes, je leur ai demandé d’utiliser la banque, pour les autres je suis obligée de patienter jusqu’au lundi».

En plus du transfert d’argent, les opérateurs permettaient via cette solution d’acheter des recharges téléphoniques ou de payer des factures de sociétés d’utilité publique. Dans le commerce informel le transfert d’argent par téléphone sert également à payer les salaires.

En Octobre passé, un atelier sur le Mobile Money for the Poor, un programme du Fonds d’équipement des Nations unies (UNCDF) a été organisé à Cotonou. L’objectif clairement affiché est de « contribuer à l’accroissement de l’utilisation des services financiers digitaux pour atteindre 12% de la population adulte du Bénin d’ici 2019 ».

Si les béninois attendent avec impatience le lundi 21 mars, ce n’est pas seulement pour connaitre le nom du futur président de leur république. C’est aussi peut être pour renouer avec le mobile money.

Réagissez à l’article par vos commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s