Burkina Faso: Le Président a réduit ses «unités»

Commentant l’actualité à la sortie du conseil des ministres du 30 mars 2016, plusieurs médias burkinabés, ont relayé l’information selon laquelle Roch Marc Christian Kaboré – le nouveau Président de la République aurait plafonné son crédit de communication.

400 000 francs CFA (environ 600 euros) par mois. C’est le montant de la dotation téléphonique du Président, du Premier Ministre et des Ministres de la Défense, de la Sécurité et des Affaires étrangères. Les Présidents d’institutions et les autres ministres devront se « débrouiller » avec la moitié soit 200 000 francs CFA.

Le Président souhaite que le gouvernement donne le bon exemple en réduisant son train de vie. Car les deux années de crise qu’a connues le Burkina Faso a entrainé une récession économique qui impose une meilleure gestion des deniers publics pour dégager des niches de budget à allouer aux secteurs prioritaires comme la santé, l’éducation et la lutte contre la famine.

Si cette décision est saluée par de nombreux observateurs de l’économie burkinabé, il n’en demeure pas moins que certains restent sceptiques face à cette mesure parce qu’il s’agit de l’autorité suprême d’un pays. En cas de dépassement, le Président sera-t-il contraint de ne plus deviser au téléphone avec ses homologues ou ses collaborateurs? Aura-t-il le droit (ou la possibilité) d’utiliser ses propres moyens pour assurer la continuité du service en cas de besoin?

Pour l’instant aucune réponse claire.

Une réflexion sur « Burkina Faso: Le Président a réduit ses «unités» »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s